Cliquer ici vers le nouveau site.

Objet : [pour information] aspects marquants de la sélection 2012 du Master IASIG




Aspects marquants et chiffres sur les candidatures

----------------------------------------------------------------------

Les conseils donnés durant les 3 années précédentes demeurent valables.


Cette année, il y a au total 30 candidats de moins que l'année dernière. Cette diminution s'explique par plusieurs facteurs : tout d'abord, le travail d'information mené en amont par le coordonnateur administratif de l'université de Douala dans ses réponses à des candidats éventuels permet d'écarter d'emblée de nombreuses candidatures hors profil. Ensuite, les candidats hors profil sont informés - et ceci, dès le dépôt de leur candidature avant la date-limite - que leur profil n'est pas celui recherché par le Master IASIG. Enfin, il y a indéniablement une conséquence de la crise économique internationale, qui influe sur les budgets de formation (la tendance était déjà visible l'année dernière, elle ne fait que se confirmer).


Il y a moins de candidats du Cameroun (en proportion relative - 23 % contre 25 % - comme en chiffres absolus - 12 de moins que l'année dernière).


En mi-mars, l'AUF avait ouvert les candidatures 1 semaine plus tard (d'où une ouverture de la campagne jusqu'au 17 juin 2012 au lieu du 10 juin 2011). Un candidat proposé en allocataire a déposé son dossier in extremis le dernier jour (à un jour près, s'il avait été trop tard, l'allocation lui aurait donc échappé...).


L'information donnée aux candidats refusés durant les 3 années précédentes - 2009, 2010 et 2011 - permet en général à ceux-ci de ne pas candidater de nouveau inutilement quand ils sont hors profil, sauf dans le cas de certains qui s'entêtent inutilement alors qu'ils n'ont pas le profil Master M1 en informatique requis.


Le nombre d'allocataires camerounais a été limité cette année au pro-rata du nombre total de candidatures (23 % de 10 allocations, arrondi à 3).


Un candidat allocataire dont la lettre de motivation comportait une faiblesse a été sauvé par son projet très intéressant, ainsi que par le fait qu'il en était à sa 3e demande après avoir été mis durant les 2 années précédentes en liste d'attente (son 3e dossier était heureusement meilleur que les précédents) et enfin, par le fait qu'il travaille pour une ONG.


Un autre candidat – celui qui s'était trompé de lettre de motivation en 2009 – est enfin accepté en allocataire, après un meilleur dossier, et une bonne lettre de motivation cette fois-ci.


Il y a malheureusement très peu de candidates.


Afin d'apporter indirectement un appui à l'université des Comores, une dérogation exceptionnelle a été accordée pour un candidat jeune personnel de cette université, sachant que les Comores – situées à environ 300 km de la côte africaine - sont stricto sensu hors des zones AUF d'Afrique sub-saharienne (zone « Océan indien »), mais sont inclues dans la région géographique Afrique orientale elle-même inclue dans la région macrogéographique continentale Afrique au sens des Nations-Unies (référence : http://unstats.un.org/unsd/methods/m49/m49regnf.htm#africa ).


Pour la première fois, il y a des candidats sélectionnés au Congo et en Guinée, dont des allocataires, ainsi que comme candidats acceptés à titre payant, un en république de Djibouti et un au Niger.


2 allocations sont attribuées à des candidats de RD Congo (dont un enseignant d'université), pour tenir compte de l'étendue de ce grand pays d'Afrique centrale, fortement peuplé, et qui a certainement des besoins immenses en SIG.


Il est difficile de trouver des candidats au Tchad, ce qui explique qu'1 seul allocataire y est retenu, et qu'il n'y a eu donc en 4 ans que 2 allocations IASIG attribuées à ce pays. Sinon, il y a 1 seul candidat payant dans ce pays, qui en est à sa 2e candidature (il n'avait pas pu payer les frais l'année dernière).


Il faut aussi déplorer le peu de candidats sélectionnés en Côte d'Ivoire.


Contrairement à l'année dernière 2011, où il n'y avait aucun candidat du Rwanda, cette année, il y a 1 candidat dans ce pays (zone Afrique centrale et Grands lacs), mais celui-ci n'a pas le profil (un agronome).


Pour le choix des allocataires, un panachage géographique a pris en compte l'indicateur de développement humain (IDH) du PNUD de l'année 2011.


Curieusement, un candidat refusé hors profil avait choisi de remplir son dossier en anglais.



Persévérance de la part de certains candidats

----------------------------------------------------------------------

Plusieurs candidats ont renouvelé leur candidature précédente, dont certains candidats qui en sont à la 3e demande depuis la création du Master en 2009. Certains s'entêtent à tort, car ils n'ont pas le profil. Curieusement, un de ces candidats refusés a aussi choisi par ailleurs de payer des frais de formation pour obtenir un PhD dans une université privée de seconde zone aux États-Unis : naturellement, la commission de sélection IASIG déconseille ce genre de pratiques tout à fait inutiles, qui ne permettent pas du tout le renforcement des compétences...


Par contre, aucun candidat sélectionné puis désisté par le passé ne s'est porté de nouveau candidat cette année au Master IASIG. Il est pourtant tout à fait regrettable qu'une ancienne candidate camerounaise désistée en 2010 ne se soit pas de nouveau portée candidate allocataire...


Plusieurs candidats - camerounais ou étrangers - en attente l'année dernière ou en 2010 se sont de nouveau portés candidats, avec plus ou moins de succès. À titre d'exemple, un candidat du Ministère de la justice camerounais n'a pas pu avoir l'allocation qu'il espérait et est donc sélectionné à titre payant. Il faut savoir que le Master IASIG a déjà des étudiants dans ce Ministère et qu'il n'est pas souhaitable d'avoir trop d'étudiants camerounais pour ne pas inonder le pays de diplômés IASIG. C'est aussi pour cette dernière raison – du fait qu'il y a trop de candidats camerounais – que certains ont été mis en liste d'attente.


Au risque de répéter la même chose, il faut rappeler que 14 candidats doivent d'abord suivre un Master M1 en informatique, en l'absence de dispositif de RAEP pour le Master M2 IASIG. C'est principalement le cas de candidats du Bénin et du Togo.



Mot-clé : M1 informaticiens



Pistes à suivre pour les candidats refusés

----------------------------------------------------------------------

Les 2 options – SIIN ou SIMI – du Master M2 MIAGE – avec possibilité de VAE – sont ouvertes à la candidature jusqu'au 16 septembre 2012, sans allocation AUF. Cette piste peut intéresser les candidats issus d'un Master M1 en informatique industrielle (ou électronique et informatique) refusés au Master M2 IASIG.


Pour certains candidats intéressés par la géomatique, une formation – certes assez couteuse – va exister au Maroc, le CSGA (le lien a été donné : voir ci-dessous pour plus de détails).


Fin octobre, une autre piste de formation en géomatique sera indiquée ici. Pour l'instant, il est encore trop tôt en terme de calendrier pour donner déjà cette information, ce qui laisse la possibilité aux candidats refusés d'explorer prioritairement les autres pistes données.


(Enfin, nous n'avons pas connaissance d'autres formations à distance dans le domaine de la géomatique en langue française à ce jour.)




En guise de conclusion

----------------------------------------------------------------------

Cette année, c'était la 4e et dernière année où l'AUF octroyait 10 allocations au Master IASIG. L'année prochaine en 2013, il y aura peut-être encore un dispositif plus réduit d'allocations (peut-être 8 au lieu des 10).


Sachant qu'il y a 150 candidats chaque année, cela signifie que certains candidats auront largement atteint l'âge de la retraite avant de pouvoir espérer être sélectionné au Master IASIG, et, compte tenu du nombre total des candidats aux formations FOAD de l'AUF, que la plupart d'entre les candidats n'auront même donc jamais d'allocation AUF pour pouvoir suivre un Master M2. Pour ceux-ci, il conviendra de suivre en dernier recours un dispositif d'auto-formation, sans diplôme, ni même l'aide d'enseignants.




Autres références :

----------------------------------------------------------------------

- pré-information - explications sur le processus de sélection AUF pour le Master M2 IASIG de l'université de Douala (données en juin 2012)


http://fad.ensg.eu/depot/divers/AUF/2012_pre-informations_sur_le_processus_de_selection_des_candidatures_IASIG.html


- Résultats publics des sélections du M2 Informatique Appliquée aux Systèmes d’information géographique (IASIG) 2012-2013

http://foad.refer.org/article1221.html


- pistes d'auto-formation en géomatique

http://fad.ensg.eu/depot/AUF/auto-formation_en_geomatique.html




Addendum

Questions fréquentes.




Contact :

----------------------------------------------------------------------

Pour faire recours gracieux dans un délai de 2 mois * à compter de la publication de cette note, afin de vérifier que de mon côté, je n'avais commis aucune erreur de report durant l'examen de votre dossier dans le cadre du partenariat entre l'ENSG et le Master IASIG, tout candidat intéressé devra me contacter - par message avec demande d'avis de réception envoyé à mon adresse :

Pascal.Boulerie@ensg.eu


Pour votre information, il convient de savoir que le jury est souverain dans ses décisions, et qu'un recours ne peut donc concerner que les conditions d'organisation de l'examen de votre dossier ou les erreurs matérielles manifestes (par exemple, une erreur de saisie lors du report de mon appréciation sur votre dossier).


Date : 2012-07-19 jeudi.




* soit jusqu'au mercredi 2012-09-19 inclus à 23 h 59 TU précises.


Pour plus de renseignements sur les sélections du Master IASIG :

Voir les rapports des autres années.